À propos

Son histoire

Action Jeunesse Côte-Sud est un organisme de justice alternative incorporé le 13 août 1985 sous le nom des travaux communautaires Jeunesse de Montmagny-L’Islet-Bellechasse. Son incorporation fait suite à l’arrivée de la Loi Sur les Jeunes Contrevenants en 1984. Cette loi est devenue la Loi Sur le Système de Justice Pénale pour Adolescents en avril 2003.En mars 2012, le projet de loi omnibus C-10 est adopté et entre en vigueur à l’automne 2012.

Notre fondatrice :

Mme Marielle St-Pierre Lacroix fût la fondatrice et directrice de notre organisme pendant 18 ans. Elle lui donna une âme et de solides fondations. Nous lui en sommes reconnaissants et nous la remercions. Nous lui souhaitons une retraite des plus heureuses.

Notre conseil d’administration :

Le conseil d’administration d’Action Jeunesse Côte-Sud est composé de 7 administrateurs. Chacun d’entre eux ont une expertise qui contribue au développement et la réalisation de la mission de l’organisme. Ce dernier se réunit entre 6 et 8 fois par année. Les administrateurs sont nommés lors des Assemblées générales annuelles et ce, pour deux années consécutives.

Nos administrateurs

  • Robert Guay (Président)
  • Denis Hudon (Vice-Président)
  • Stéphane Roy (Secrétaire-Trésorier)
  • Suzanne Côté (administratrice)
  • Anne-Marie Couillard-Caron (administratrice)
  • Gabrielle Denault (administratrice)
  • Marc-André Cloutier (administrateur)

Nos bailleurs de fonds :

Il s’agit d’un organisme subventionné par le programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). De plus, afin de réaliser une partie de notre mission qui est de prévenir la délinquance juvénile, nous sollicitons des fonds aux tables de concertation locales (Table préventive Jeunesse de Bellechasse, Équipe Jeunesse Famille Montmagny-L’Islet). Nous avons aussi obtenu divers financements du Fonds d’Initiative Communautaire et de la Stratégie Antidrogue de Santé Canada en septembre 2005 et en janvier 2010 de Santé Canada pour un projet intitulé : « Ensemble, on D-Tox ». Nous avons aussi le privilège de compter sur l’appui financier de diverses entreprises, de diverses fondations, ainsi que des Caisses Populaires. Pour l’année 2015-2016, nous avons eu la chance d’obtenir un soutien financier de la Fondation Richelieu de Montmagny pour le programme Ensemble, on D-Tox. Nous avons aussi pu compter sur le soutien financier de la Fondation Telus pour le programme CommUNI-Action. Pour l’année 2016-2017, nous voulons remercier les bailleurs de fonds suivants qui ont appuyé la mission d’Action Jeunesse Côte-Sud: la Fondation Saison Nouvelle et le Réseau des Caisses populaires de Montmagny et l’Islet.

Merci pour votre soutien !

Le Regroupement :

En 1989, le Regroupement des organismes orienteurs du Québec (ROOQ) est créé. En 1996, il devient le Regroupement des organismes de justice alternative du Québec. À l’époque, il est composé de 39 organismes de justice alternative. En 2011, une nouvelle association voit le jour : l’ASSOJAQ. Cette dernière est composée de 14 OJA. Désormais, les OJA se retrouvent au sein de deux regroupements.

La collaboration OJA-Centre Jeunesse

En 2001, une entente cadre est adoptée par l’ensemble des OJA et des Centres Jeunesses du Québec. Cette entente nous permet :

  • De nous réapproprier ensemble le sens du programme de mesures de rechange.
  • De mettre à jour nos pratiques.
  • De préciser nos responsabilités respectives et nos imputabilités.
  • De formaliser le cadre de nos collaborations.
  • De nous donner des mécanismes de coordination et de suivi.